Abonnez-vous

La gestion des déchets

Mairie de combloux: Gestion des déchets

Tri des déchets :  poursuivons nos efforts !
Le tri, chez soi, préalable à la collecte, est une démarche indispensable. En effet, nos déchets ne peuvent être collectés en mélange pour être recyclés. Pour cela, la commune met à votre disposition des conteneurs et des consignes de tri.

Cet effort est à faire par tout le monde et se doit d'être constant. La Mairie de Combloux, en lien avec le SITOM du Pays du Mont-Blanc, chargé de la collecte et du tri, travaillent ensemble pour en améliorer le fonctionnement.

Si des progrès ont été réalisés grâce à l'implantation de réducteurs sur les orifices de remplissage des conteneurs (pour limiter le volume des déchets déposés), les efforts doivent se poursuivre ! Ce message nous a été confirmé par le SITOM lors de la dernière caractérisation de la collecte sélective de Combloux, effectuée par le 15 juin. Cette démarche vise à vérifier la qualité du contenu collecté à un moment donné. Le taux de refus de tri constaté (qui représente la part du volume de déchet refusé dans le centre de tri) était bien supérieur aux attentes. Les déchets indésirables répertoriés allaient de l'arrosoir, au rouleau de cuivre, en passant par le pot de fleur en plastique ou le sac d'ordures ménagères.... Vous pouvez voir les résultats de cette "fructueuse" collecte ci-dessous.

Commandez votre composteur au SITOM : pour 15 € vous pourrez obtenir un composteur de 400 litres  en bois ou en plastique : www.sitomvalleesmontblanc.fr/Comment-obtenir-un-composteur ou en appelant le 04 50 78 10 48.

Pour plus d'information : www.sitomvalleesmontblanc.fr    

Ordures ménagères collectées en tonnes sur Combloux
2010 de janv. à mai20092008
EMBALLAGES83,52214225
VERRE87197191
AUTRES ORDURES MENAGERES399877858
TOTAL56912881274

Qualité du tri à Combloux

Quelques conseils pour diminuer sa production de déchets :

- Composter et valoriser vos déchets organiques ! Epluchures de légumes, restes de repas, déchets de jardin, autres déchets organiques... Jour après jour, vous adoptez les bons gestes au bénéfice de votre jardin et de vos plantes.

- Eviter les publicités gratuites dans vos boites aux lettres grâce aux autocollants "stop pub".

- Eliminer le jetable : sacs de caisse, vaisselle jetable et lingettes pré-imprégnées.

- Eviter les sur-emballages, les portions, acheter en vrac dans la limite du possible, préférer les recharges. Cela permet en plus de faire des économies : une étude a comparé deux caddies contenant les mêmes produits, les uns vendus dans de multiples emballages, les autres en vrac. Résultat : 3,5 kg de déchets et 88€ pour le caddie ordinaire contre 1,7 kg de déchets et 55€ pour le caddie écolo.

- Boire l'eau du robinet, disponible 24h/24h, préparée à grands frais et pourtant moins chère que l'eau en bouteille, dont la consommation a doublé en 20 ans et généré en 2000, 380 000 tonnes de bouteilles plastiques, soit 6 kg par an et par habitant (1,5% de notre poubelle).

- Acheter des produits qui intègrent des matières recyclées : label NF environnement et Ecolabel européen.

- Choisir des produits à longue durée de vie : lampes fluorescentes, accumulateurs rechargeables, matériels électroménagers résistants.

- Prolonger la durée d'utilisation des équipements, réparer, rénover -ce qui a presque complètement disparu des comportements. La réparation, surtout en informatique, entraîne pratiquement toujours un bénéfice écologique : la fabrication d'un écran d'ordinateur consomme tellement d'énergie que son remplacement pour un écran plus économe n'est pas intéressant écologiquement. Le secteur de la réparation et de la rénovation permettrait en outre de créer un tissu économique de services au niveau local.   Bon signe : on assiste à une certaine réhabilitation de la » seconde vie » : frippe, chine, trocs, » récup » sur les trottoirs, vide-greniers…